Phobie scolaire : Symptômes et Solutions

Par Laetitia
Phobie scolaire : Symptômes et Solutions

La réussite scolaire passe sans doute par la participation aux cours dispensés par les enseignants. Cependant, la phobie scolaire amène certains enfants à avoir des réactions et comportements qui rendent difficile le cheminement vers l’école. Vous souhaitez reconnaître ces symptômes afin de redonner à votre enfant, le plaisir d’aller à l’école ? Voici quelques informations utiles.

Qu’est-ce que la phobie scolaire ?

La phobie scolaire peut se définir par l’état d’un enfant qui refuse d’aller à l’école sans raison valable. Pour lui, l’école fait mal et il n’est pas question de s’y rendre. Les spécialistes parlent aujourd’hui de refus scolaire anxieux pour insister sur l’état d’anxiété qui en est l’élément important. C’est un problème qui touche particulièrement les enfants inscrits nouvellement au cours préparatoire (vers 5 ou 6 ans) et les adolescents (lycée et collège vers 11 à 14 ans).

Les causes de la phobie scolaire

Diagnostiquer la vraie raison de la phobie scolaire chez un enfant peut être difficile parce qu’il peut ne pas avoir une mais plusieurs raisons. Aller à l’école est un parcours qui commence par une rupture brutale et des changements à divers niveaux. On peut citer entre autres le fait de sortir de sa chambre et donc de son confort habituel et la peur d’affronter le monde extérieur. Un évènement traumatique survenu sur le chemin de l’école peut également être une des causes.

D’autres éléments peuvent apparaître pour expliquer la phobie scolaire chez un enfant. C’est le cas d’un rapport conflictuel entre l’enfant et ses copains qui l’agressent souvent ou un enseignant qui l’humilie devant tous ses amis à cause d’une mauvaise réponse. Le rapport avec le savoir qui est dispensé notamment les attentes de l’école vis-à-vis de l’enfant peut être également remis en question. De même, si on demande toujours plus concernant les notes, l’enfant peut finir par se dire qu’il n’est peut-être pas à la hauteur de ses camarades ou qu’il est moins intelligent.

Les symptômes de la phobie scolaire

La phobie scolaire se manifeste par diverses réactions. Il s’agit des pleurs chez les plus petits, envie de vomissement chez les adolescents, les maux de ventre et les sensations de malaise. Une série de symptômes de douleurs qui s’expriment par tout le corps et même par l’esprit de l’enfant. Les symptômes présentés par votre enfant qui souffre d’une phobie scolaire ne sont pas inventés. Certains parents considèrent qu’il s’agit uniquement des excuses ne pas aller à l’école. Ces symptômes sont réels et vous devez les prendre au sérieux pour ne pas avoir à amener votre enfant aux urgences.

Comment s’y prendre ?

Le traitement de la phobie scolaire fait appel à plusieurs acteurs intervenant dans l’éducation de l’enfant. Il s’agit de sa famille, son école, le spécialiste chargé de l’aider et son cercle d’amis. Dans un premier temps, il faut arrêter l’école, le temps de trouver la meilleure solution. Il vous faut reconnaître ensuite qu’il s’agit bien de la phobie scolaire et non autre chose. Vous ne devez pas confondre phobie scolaire et école buissonnière ou refus de l’acquisition scolaire. Une fois que le problème est nommé, vous devez être en mesure d’évaluer la partie du corps qui fait mal chez l’enfant. Sollicitez l’aide d’un pédiatre si nécessaire.

Les jeux comme solution à la phobie scolaire

Certains spécialistes proposent des jeux avec les enfants. Il ne s’agit pas de n’importe quels jeux, mais de ceux qui développent chez l’enfant, la confiance en soi. Le jeu doit amener l’enfant à affronter un pseudo-danger tout seul sans l’aide de papa, de maman ou de ses frères. Affronter le pseudo-danger, c’est affronter le monde extérieur, affronter les autres, le stress ou l’échec. Il est important qu’il pratique le jeu pendant quelques mois pour obtenir le résultat escompté. Donnez du temps à l’enfant pour qu’il se calme et développe l’assurance nécessaire pour reprendre les classes.

Le projet d’accueil individualisé (PAI)

Il s’agit d’une méthode que l’établissement scolaire de votre enfant peut adopter. Elle consiste à aménager un espace spécial pour l’enfant. À chaque fois qu’il ressent une anxiété il se retire de ses camarades et s’y installe. L’objectif est de garder l’enfant au sein de l’établissement en aidant dans le traitement de la phobie. L’enfant est pris en charge par un psychologue scolaire qui doit éviter de trop lui demander. La force et les hurlements ne sont pas du tout la solution. Au contraire, l’enfant risque de détester encore plus l’école et d’abandonner.