6 astuces pour diminuer le tarif de votre assurance habitation

6 astuces pour diminuer le tarif de votre assurance habitation

Pour garantir la protection de votre maison, vous devez nécessairement souscrire à une assurance habitation. Pourtant, les montants de ces assurances sont susceptibles d’augmenter chaque année, ce qui n’est pas réellement avantageux. Vous vous demandez probablement comment faire baisser dans ce cas, le prix de votre assurance habitation. Pas de soucis ! Découvrez dans ce billet six astuces infaillibles pour diminuer le tarif de votre assurance habitation.

Effectuer un bon choix de maison

Pour réussir à réduire le prix de votre assurance habitation, vous devez faire un bon choix de votre logement en vous basant sur un certain nombre de critères, notamment la localisation du logement. En effet, la sinistralité n’est pas identique en fonction des régions et villes. Certaines sont sujettes aux cambriolages tandis que d’autres sont principalement sujettes aux inondations et aux tempêtes.

Aussi, vous devez vous baser sur le type de logement (maison individuelle ou appartement), la nature du logement (locataire ou propriétaire), l’année de construction du logement, la taille du logement et le nombre de pièces qui s’y trouve pour faire un bon choix.

Faites usage d’un comparateur

Pour faire baisser le prix de votre assurance habitation, l’idéal est de faire jouer stratégiquement la concurrence entre les multiples assureurs du marché. Pour cela, vous pouvez vous servir d’un comparateur d’assurance habitation en ligne pour analyser plusieurs devis de différents assureurs, afin de sélectionner l’offre la moins chère et la plus adaptée à votre situation. En plus, à l’échéance de votre contrat, n’hésitez surtout pas à renouveler l’opération régulièrement, et ce, afin de mieux négocier votre assurance habitation.

Lire aussi :  Et si vous offrez des tasses à café à vos clients ?

Faites une bonne évaluation de vos besoins

En tant que locataire, si vous souhaitez diminuer le tarif de votre assurance habitation, vous ne devez pas assurer un espace qui n’est pas de votre ressort notamment l’extérieur de votre logement. En réalité, cette partie de la maison est à la charge de votre propriétaire. Tout ce que vous aurez à faire, c’est d’estimer avec précision vos biens (sans la surestimer) qu’il s’agisse de vos meubles, vos éléments de décoration, votre électroménager, votre high-tech, vos bijoux, etc.

Aussi, vous devez vous assurer de déclarer à votre assureur, toutes les différentes mesures que vous avez déjà mises en place dans votre maison pour diminuer votre niveau de risque. Il peut s’agir de l’équiper par exemple d’un certain nombre de dispositifs tels que :

  • Les murs, clôtures et portails ;
  • Les portes ultra sécurisées ;
  • Les détecteurs de monoxyde de carbone et de fumée ;
  • Les systèmes de vidéosurveillance, de télésurveillance ou d’alarme ;
  • Les vitrages anti effraction ;
  • Les ramonages réguliers de la cheminée et les entretiens réguliers de la chaudière, etc.

En plus d’assurer votre protection et celle de votre logement, tous ces éléments peuvent diminuer considérablement votre cotisation d’assurance.

Évitez de prendre des garanties en double

Pour faire baisser le montant de votre assurance habitation, vous devez surtout éviter de cumuler les garanties d’assurance habitation. L’idéal est donc de relire votre contrat afin d’éviter de potentiels doublons. Prenez également le temps de réfléchir à l’utilité de chacune des garanties souscrites tout en éliminant celles dont vous n’avez réellement pas besoin. Par ailleurs, vous pouvez visiter ce site pour découvrir d’autres astuces qui vous aideront à réussir le choix de votre assurance habitation.

Mettez à jour votre contrat d’assurance habitation

Votre assurance habitation doit être adaptée à votre mode de vie ainsi qu’à ses potentiels changements. Alors, pour réussir à faire baisser le montant de votre assurance habitation, vous devez mettre cette dernière à jour en cas de nouvelle situation notamment :

  • Un changement de mobilier, d’électroménager ;
  • Un agrandissement de vos pièces (construction d’une dépendance…) ;
  • L’installation d’une piscine ;
  • Un potentiel déménagement ;
  • L’arrivée d’un nouvel habitant dans votre maison ;
  • Un changement de situation professionnelle ou personnelle (mariage ou divorce) ;
  • Le départ de certains membres du foyer ;
  • La suppression de dépendances ou d’équipements, etc.
Lire aussi :  Adoptez un jukebox rétro pour votre intérieur

Pensez à moduler le prix de vos franchises

La franchise est considérée comme étant le montant minimum qui reste à votre charge en cas de sinistre. Elle varie selon l’assureur choisi, le niveau du contrat ainsi que les garanties proposées.

En effet, certaines cotisations sont particulièrement élevées puisqu’elles prévoient des franchises minimes, voire nulles. Dans ce cas, si vous souhaitez faire baisser le montant de votre assurance habitation, vous avez la possibilité de demander une revalorisation à la hausse d’un certain nombre de vos franchises. Une fois que cela est fait, vous pouvez faire varier les montants des cotisations et des franchises afin de trouver le bon équilibre pour votre budget.