Véranda Jardin d’Hiver : Comment la choisir ?

Véranda Jardin d’Hiver : Comment la choisir ?

Un jardin d’hiver véranda offre une merveilleuse possibilité d’ajouter un espace de vie et d’agrandir votre propriété et d’en augmenter ainsi la valeur et le confort. Différents modèles peuvent être mis en œuvre, qui s’intègrent à l’architecture existante de la maison en fonction de l’équipement et de la construction.

Quelle est toutefois la différence entre une véranda ouverte et une véranda fermée ? Découvrez ici si l’un ou l’autre type convient mieux à votre propriété, quel bois vous pouvez utiliser et à combien s’élèvent généralement les coûts.

Qu’est-ce qu’une véranda jardin d’hiver

La construction d’une véranda est très similaire à celle d’une terrasse ordinaire. En outre, les vérandas fermées sont comparables aux jardins d’hiver, dans la mesure où elles sont reliées à la maison principale.

La différence principale réside toutefois dans l’emplacement de la véranda : alors que la terrasse ou le jardin d’hiver sont généralement orientés vers le jardin, une véranda entoure ou complète l’entrée avant de la maison.

Pour ajouter une véranda, le rez-de-chaussée d’une maison peut être surélevé. De cette manière, les conditions d’accès à la maison restent préservées avec des marches devant l’entrée de la maison.

Toutefois, ce n’est pas obligatoire, un simple rez-de-chaussée convient également pour l’ajout d’une véranda. Avant de commencer à construire, vous devez déterminer la taille de la surface de la véranda et si elle sera couverte ou même fermée par des fenêtres.

Véranda ouverte ou pergola

Une véranda ouverte est en fait une terrasse couverte qui est construite souvent à l’avant de la maison. Parfois, cette extension de maison dispose d’un plancher en bois monté sur une structure de base drainée. En outre, de nombreuses pergolas de ce type sont équipées d’un parapet ou d’une balustrade en bois.

D’une part, elle sert de protection contre les chutes et d’autre part, elle marque les dimensions de la véranda. Le coût d’une véranda en bois d’épicéa en kit de 3 m x 3 m peut s’élever à environ 2 500 €. À cela s’ajoutent les frais de drainage, éventuellement de fondation, de revêtement de sol, de bardeaux et, le cas échéant, de main-d’œuvre.

Lire aussi :  Est-ce que les panneaux solaires sont dangereux ?

Véranda jardin d’hiver fermée

Une véranda fermée offre une mise en valeur et une réouverture très particulières de votre espace de vie. La structure de la véranda en bois ou par exemple en métal est ici complétée par des baies vitrées.

Celles-ci peuvent être installées jusqu’au sol ou seulement dans la partie supérieure et offrent une excellente régulation de la chaleur et du froid. Une véranda fermée présente donc les mêmes avantages qu’un jardin d’hiver et peut être utilisée toute l’année par les habitants de la maison.

Auto-construction : Construire une véranda soi-même

Permis de construire pour une véranda jardin d’hiver

En principe, il est toujours conseillé de prendre contact avec le service local de l’urbanisme avant de commencer un projet de construction ou d’agrandissement et d’exposer son projet.

Chaque ville ou village a des conditions préalables et des obligations d’autorisation différentes pour la construction d’une véranda ou d’une terrasse couverte car cela ajoute de la surface habitable a votre maison. Il existe par exemple des différences en ce qui concerne les vérandas en bois : dans certains endroits, elles ne sont soumises à autorisation que sous certaines conditions, dans d’autres non.

Les aspects suivants de la construction de votre véranda sont examinés avant le début des travaux :

  • Quelle est la taille de l’extension ?
  • Existe-t-il une protection contre les modifications ?
  • Le bien immobilier est-il classé monument historique ou a proximité ?
  • Certaines distances par rapport aux surfaces voisines sont-elles respectées ?
  • Existe-t-il des dispositions légales en matière de construction concernant l’emplacement du bien immobilier ?

Avec un permis de construire (si nécessaire), de la patience, de l’habileté manuelle et un bon plan, vous pouvez réaliser vous-même votre véranda jardin d’hiver.

Quelques conseils pour commencer votre véranda jardin d’hiver:

Dessinez un plan. Un plan est toujours bon à prendre, de préférence à l’échelle et en concertation avec quelqu’un qui a peut-être déjà construit une véranda.
Adaptez la sous-construction au revêtement de la terrasse. Si vous combinez différents types de bois, sachez qu’ils réagissent différemment aux intempéries et que des fissures et des irrégularités peuvent apparaître.
Calculez la quantité de matériaux ou de bois de construction dont vous avez besoin.
Et équipez-vous des outils adéquats. Vous pouvez aussi les emprunter à votre voisin.

Lire aussi :  Piscine hors sol ou enterrée ? Avantages et Inconvénients

Poutres porteuses et ossature bois pour la charpente

La structure porteuse sert de cadre sur lequel les planches sont posées. Avant d’installer le cadre à un endroit approprié, il convient de vérifier le sol. Si le sol est trop humide, il est éventuellement recommandé de construire un système de drainage.

Si vous prévoyez de construire une véranda fermée, il vaut généralement la peine d’ériger des fondations. Vous créerez ainsi les conditions optimales pour une isolation thermique ultérieure ou même l’installation d’un chauffage au sol.

Essences de bois locales pour la construction d’une véranda jardin d’hiver

Les essences de bois sont réparties en classes de durabilité. La classe 1 signifie très durable, la classe 5 signifie non durable. Les bois locaux comme le mélèze, le robinier et le douglas n’ont pratiquement rien à envier aux bois tropicaux en termes de classe de durabilité et constituent de bonnes alternatives pour la construction de terrasses locales.

Ces dernières années, certains procédés ont été développés pour améliorer la durabilité des essences moins durables comme le pin, le hêtre ou le frêne. Les huiles ou la cire peuvent y remédier. Si vous installez en outre un bon drainage et que vous veillez à ce que l’eau de pluie puisse s’écouler, les meilleures conditions sont réunies pour que vous puissiez profiter longtemps de votre véranda au même titre qu’une véranda en aluminium.

Consommables

Les consommables, c’est-à-dire les vis ou les clous, dépendent généralement de l’ampleur de la mesure et, dans le cas d’une véranda ouverte, de l’essence de bois.

Une fois que vous l’avez choisie, demandez conseil pour savoir quel type de consommable est adapté à la mise en œuvre en extérieur.

Cadre de fenêtre

Comme pour les fenêtres traditionnelles, les cadres sont fabriqués en plastique, en bois, en aluminium ou en composite aluminium-bois. Le choix du matériau dépend de facteurs tels que la surface de la fenêtre, son utilisation et bien sur le prix. N’oubliez pas non plus que le bois est relativement lourd et qu’il ne convient donc que partiellement aux systèmes coulissants des menuiseries.

Les fenêtres au ras du sol d’une véranda fermée ont une grande surface vitrée, l’ouverture et la fermeture peuvent donc être entravées. Les cadres en plastique sont généralement les moins chers, tandis que les cadres en aluminium ont une capacité d’isolation plus faible, mais sont très résistants aux intempéries.

Lire aussi :  Adoptez un jukebox rétro pour votre intérieur

Le vitrage

En hiver, les grandes surfaces vitrées risquent d’augmenter les déperditions de chaleur. Pour y remédier, de nombreux fabricants proposent désormais des fenêtres à double-vitrage ou encore des fenêtres à triple vitrage.

Il faut cependant tenir compte du fait que celles-ci isolent l’intérieur de la véranda du monde extérieur. Il est donc d’autant plus important d’aérer régulièrement ou d’installer un système de ventilation.

En hiver, la chaleur supplémentaire du soleil est la bienvenue. Mais en été, il peut faire carrément chaud derrière les baies vitrées si l’isolation thermique n’est pas adéquate.

Pour y remédier, il existe des pare-vue qui régulent l’incidence du soleil. Ils peuvent souvent être combinés avec des moustiquaires. La circulation de l’air est ainsi assurée et les insectes gênants restent à l’extérieur.

Il peut aussi être intéressant d’ajouter des volets roulants ou des stores à vos ouvertures.

Avantages et Inconvénients de la véranda jardin d’hiver

Beaucoup de lumière et peu de frais de chauffage en hiver en intérieur

Lorsque des fenêtres à haute efficacité énergétique sont installées, elles entraînent souvent une réduction des frais de chauffage en hiver. De plus, la grande quantité de lumière qui pénètre dans la maison pendant la saison d’hiver est un remède bienvenu contre les humeurs dépressives. Oui, la luminosité est un antidépresseur naturel.

Si, en plus, le regard du matin se pose sur la nature devant la maison, tous les efforts liés à l’installation d’une véranda fermée sont récompensés sur toute la ligne.

Chauffer et rafraîchir la véranda jardin d’hiver

Une véranda fermée est un agrandissement et peut en fait être utilisée comme une pièce supplémentaire. En conséquence, vous pouvez envisager d’installer un chauffage au sol ou un chauffage mural si elle est bien isolée.

Si un système de chauffage moderne est associé à un générateur d’énergie approprié, comme une pompe à chaleur, le chauffage peut également rafraîchir en été.